Pierre Veltz Livres Textes en ligne Contact

economie_de_la_connaissance_et_ses_territoires

L’économie de la connaissance et ses territoires sous la direction de Thomas Paris et de Pierre Veltz. De l’Europe aux villes, en passant par les nations, il n’est point aujourd’hui de stratégie de développement qui ne fasse référence à l’« économie de la connaissance ». L’engouement qui entoure depuis une décennie cette notion vient de ce qu’elle cristallise des enjeux sociétaux multiples. Face à la globalisation et à l’émergence de forces productives considérables en Chine, en Inde ou ailleurs, chacun comprend la nécessité de recentrer nos économies sur les activités à forte valeur ajoutée intellectuelle : innovation, high-tech, économie numérique. Chacun voit aussi à quelle vitesse les connaissances abstraites et les idées issues des laboratoires entraînent désormais des transformations structurelles dans nos manières de produire et d’échanger. Chacun perçoit enfin combien une économie des idées et des informations, qui peuvent se partager à l’infini à coût nul, est radicalement différente de l’économie traditionnelle des objets, et combien ceci est en train de déstabiliser des secteurs entiers. Mais cette économie de la connaissance est-elle vraiment nouvelle ? Peut-elle se caractériser autrement que comme un assemblage plus ou moins hétéroclite de secteurs bizarrement dits "immatériels", autour de l’Internet notamment ? Et comment expliquer le paradoxe de sa forte relation avec le territoire, le lien étrange entre la fluidité qui la caractérise et les ancrages que manifeste sa concentration géographique croissante. Les contributions de cet ouvrage sont issues d’un colloque organisé autour de ces trois questions à Cerisy, à l’automne 2008. Elles multiplient les regards sur l’objet, alternant approches micro et macro, points de vue issus des univers de la recherche, de la grande entreprise classique, des start-up de l’Internet et des collectivités territoriales, vision du public et vision du privé, champs disciplinaires et secteurs variés. Prenant le parti de refuser les distinctions classiques entre high-tech et secteurs dits traditionnels, l’ouvrage parcourt des terrains multiples (des mathématiques à l’agriculture écologique, de l’automobile aux jeux vidéo...). Il approche la géographie par la théorie et par des exemples concrets, de Montréal à la Normandie. Au-delà des définitions formelles, cette variété de regards fait percevoir que l’"économie de la connaissance" est peut-être une notion à déconstruire, mais aussi une clé indispensable pour lire notre modernité.

 

Fnac ou Amazon

La France est engagée dans une transition économique, sociale et culturelle sans équivalent depuis un demi-siècle. L'économie des services, le passage à l'ère «hyperindustrielle», la concurrence des pays émergents, les nouvelles mobilités, l'individualisation des modes de vie, la reconversion environnementale, la montée des écosystèmes complexes que sont les grandes métropoles et la « rurbanisation » de nos campagnes ont déjà commencé à modifier en profondeur la géographie comme la société de ce pays. Pour comprendre les mécanismes intimes de ces bouleversements comme pour en relever les défis, il faut partir de la diversité des territoires. Telle est la conviction de Pierre Veltz qui livre ici une remarquable synthèse sur les transformations en cours, à la croisée de l'économie, de la sociologie, de la science politique et de la géographie. Ce faisant, il dévoile quelques-uns des traits dominants du monde qui vient et de la place que pourrait y occuper la France, pour peu qu'elle accepte d'entrer dans une nouvelle révolution intellectuelle.

En savoir plus...

 

Fnac ou Amazon

Véritables machines à sélection, les grandes écoles constituent d'efficaces cabinets de recrutement pour le CAC 40, sans être pour autant les moteurs de l'économie d'innovation qu'elles pourraient et devraient être, compte tenu de leurs liens privilégiés avec les entreprises. Leur bonne santé apparente est trompeuse et leur degré de fermeture sociologique insupportable.

Loin de pouvoir rivaliser avec les grandes universités scientifiques et technologiques étrangères - foyers de l'économie de la connaissance et fers de lance de la compétitivité de leurs pays -, les écoles d'ingénieurs sont beaucoup trop petites, fermées et franco-françaises.

La France prend un retard considérable alors que les solutions sont connues: regrouper les écoles en ensembles de taille internationale ; intensifier les liens avec les universités; accroître la diversité sociale et culturelle; internationaliser vigoureusement. Elles ne demandent que du courage politique. Le temps presse.

Présentation vidéo

 

Le poids économique de Tokyo est le double de celui du Brésil tout entier. L’économie moderne, loin de s’étaler ou de se dissoudre dans la télé-activité, s’accompagne d’une concentration sans précédent des activités dans un ensemble de mégacités fonctionnant en réseau. Une « économie d’archipel » émerge, qui croise transversalement le système des Etats-nations et des économies dites « nationales »

Le livre décrit ce mouvement en explorant, de manière très concrète, les liens qui le relient aux mutations de l’économie, à la mondialisation des entreprises et de la production, à la compétition par l’organisation et l’innovation. Il aborde aussi les enjeux politiques résultant du foisonnement des tissages horizontaux qui déstabilisent la belle ordonnance verticale et emboîtée de nos espaces institutionnels et imaginaires de référence.

Les problèmes soulevés sont de brûlante actualité. Les Etats-nations sont-ils dépassés? Y a-t-il place pour d’autres types de développement que ceux qui se déploient dans le réseau des métropoles de premier rang ? Quel est l’avenir des espaces périphériques et débranchés, dans un monde où les pôles riches les perçoivent de moins en moins comme des gisements de ressources et de plus en plus comme des charges inutiles?

Fnac ou Amazon

EDITIONS DE L'AUBE

La montée des « interdépendances » à large échelle, ce qu'on appelle communément la mondialisation, bouleverse en profondeur les repères de nos actions et de nos projets. Lorsque les liens à grande distance et le temps court des événements mondiaux sont aussi structurants que les liens de proximité et le temps long des enracinements locaux, que deviennent les « lieux», les territoires, les espaces de nos institutions politiques et de nos appartenances naturelles? Y a-t-il encore une place pour un développement à base locale qui ne soit pas seulement identitaire, défensif, passéiste? Que devient l'équité, dans un monde où les pôles riches et puissants n'ont plus besoin de leurs périphéries appauvries et débranchées, où les «gagnants», ultramobiles, transgressent les frontières et les règles, quand les «perdants» sont de plus en plus confinés dans l'immobilité?

Ces questions sont abordées ici sous l'angle économique, mais, comme toujours dans les livres de Pierre Veltz, sous l'économiste on découvre un humaniste engagé qui traite de choses complexes avec simplicité.

 

Fnac ou Amazon

GALLIMARD

Nouvelle édition augmentée (2008) - L’auteur décrit l’apparition d’un nouvel univers industriel en s’attachant à ce qu’il appelle les “formes élémentaires” de la vie économique (nouvelles manières de travailler, de produire, d’innover, d’échanger). Il propose comme fil conducteur, l’émergence de schémas d’efficacité qui s’éloignent de plus en plus de la productivité. Ni la vague technologique, ni la diffusion du nouvel esprit néo-libéral ne suffisent à rendre compte de ces changements qui entrent en résonance avec de multiples facettes de la vie sociale et de la sphère privée. Il s’agit bien de l’émergence d’un monde différent qui rencontre les aspirations fondamentales de l’individualisme moderne comme l’exigence d’autonomie et le désir de limitation des engagements.

Article Les Echos

 

Liste complète des publications

Ouvrages

COHENDET P., HOLLARD M., MALSCH T., VELTZ P. (eds)
L'après-taylorisme - Nouvelles formes de rationalisation dans l'entreprise en France et en Allemagne. Economica, 1988

BESSON P., SAVY M., VALEYRE A., VELTZ P.
Gestion industrielle et transport : vers une nouvelle économie de la circulation. Paradigme, 1988

ROWE F., VELTZ P. (eds)
Entreprises et territoires en réseaux. Presses de l'ENPC, 1991

SAVY M., VELTZ P. (eds)
Les nouveaux espaces de l'entreprise , Datar/Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1993

VELTZ P.
Des territoires pour apprendre et innover, Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1994 (traduit en espagnol)

SAVY M., VELTZ P.(éds)
Economie globale et réinvention du local , Datar/Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1995

VELTZ P.
Mondialisation, villes et territoires : une économie d'archipel, Paris, PUF, 1996
Réédition en poche Quadrige, revue et augmentée, PUF, 2005
Mundializacion, ciudades y territorios (traduction espagnole Ariel Geografia, Barcelone, 1999)

MAY N., VELTZ P., LANDRIEU J., SPECTOR T. (éds)
La ville éclatée, La Tour d'Aigues, Editions de l'Aube, 1997

CHATZIS K., MOUNIER C., VELTZ P., ZARIFIAN P. (eds),
L'autonomie dans les organisations. Quoi de neuf ?, L'Harmattan, 1999, pp 13- 24

VELTZ P.
Le nouveau monde industriel, Paris, Gallimard, 2000

JEANNOT G., VELTZ P (dir)
Le travail entre l’entreprise et la cité, colloque de Cerisy, Editions de l’Aube, 2001

VELTZ P.
Des lieux et des liens. Politiques du territoire à l'heure de la mondialisation, La Tour d'Aigues, Editions de l'Aube, 2002

VELTZ P., L. DAVEZIES
Le grand tournant : Nord Pas-de-Calais, 1975-2005, La Tour d’Aigues, Editions de l’Aube, 2005

VELTZ P.
Faut-il sauver les grandes écoles ? De la culture de la sélection à la culture de l'innovation, Presses de Sciences Po, 2007

Articles et chapitres d’ouvrages (1986- 2007)

Informatisation des industries manufacturières et intellec­tualisation de la production, Sociologie du Travail, n° 1, 1986

Le territoire des industries électroniques et électriques, Annales de la Recherche Urbaine, n° 29, 1986

Cambiamenti nell'industria e nell'organizzazione spaziale delle attività, in C. Cardia, A. Tosi (eds.), Il territorio dell'innovazione, Franco Angeli, Milano, 1987

Arbeitsablauf und Organisation in der Automobilindustrie : Entwicklungstendenzen, in D. Dankbaar., T. Malsch (eds.), Die Zukunft der Arbeit in der Autoindustrie, Sigma, Berlin, 1988

Maschinenbauer vs Informatiker, in K. Düll, B. Lutz (Hsg), Technikentwicklung und Arbeitsteilung im internationalem Vergleich. Campus, 1989

Nouveaux modèles d'organisation de la production et tendances de l'économie territoriale, in G. Benko La dynamique spatiale de l'économie contemporaine, Ed. Erasme, Nanterre, 1990

New models of production organisation and trends in spatial development, in G. Benko, M. Dunford (ed), Industrial change and regional development : the transformation of new industrial spaces. Belhaven Press, London, 1991

Faut-il parler d'après-taylorisme ?, Revue internationale d'action communautaire, n°25/65, Montréal (Québec), 1991

L'Université, clé de voûte des politiques technologiques régionales, in J-P. Gaudemar (de), Formation et développement régional, La Documentation Française, Paris, 1991

Le travail-communication, in N. Witkowski, L'Etat des sciences et des techniques, La Découverte, Paris, 1991

Des ateliers flexibles au CIM, in N. Witkowski, L'Etat des sciences et des techniques. La Découverte, Paris, 1991

Entreprises et territoires, Les Annales des Mines, nov. 1991

Communication, réseaux et territoires dans les systèmes de production modernes, in F. Rowe, P. Veltz (éds), Entreprises et territoires en réseaux, Presses de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Paris,1991

Hiérarchies et réseaux dans l'organisation de la production et du territoire, in G. Benko, A. Lipietz, Les régions qui gagnent, PUF, Paris, 1992

Modèle systémique et flexibilité (avec Zarifian P.), in P. Dubois, Terssac (de) G., Les nouvelles rationalisations de la production, Cepadues, Toulouse, 1992

Vers de nouveaux compromis organisationnels, in D. Linhart, J. Perriault (eds), Le travail en puces, Fayard (Nouvelle Encyclopédie Diderot), Paris, 1992

Mechanical Engineer versus Computer Scientist - Different Roads to CIM in France and Germany (avec B. Lutz), in N. Altmann., C. Köhler, P. Meil (eds), Technology and Work in German Industry, Routledge, London, 1992

Logiques d'entreprises et territoires : les nouvelles règles du jeu, in M. Savy, P. Veltz. (eds), Les nouveaux espaces de l'entreprise, Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1993

Déstabilisation et résistance du taylorisme, in J-P. Durand (dir.), Vers un nouveau modèle productif, Syros, Paris, 1993

D'une géographie des coûts à une géographie de l'organisation, Revue Economique, vol. 44, n° 4, juillet 1993

Vers de nouveaux modèles d'organisation (avec Zarifian P.), Sociologie du Travail, Dunod, 1/1993

Organisation, stratégies et territoires des firmes, in T. Evette, F. Lautier (eds), De l'atelier au territoire. Le travail en quête d'espaces, L'Harmattan, Paris, 1994

De la productivité des ressources à la productivité par l'organisation (avec Zarifian P.), Revue française de gestion, n° 97, janvier-février 1994

Travail collectif et modèles d'organisation de la production (avec Zarifian P.), Le travail humain, n° 3, tome 57, 1994

L'informatique et les nouveaux modèles d'organisation dans l'industrie : information, événements, communication (avec Picon A.), Annales des Ponts et Chaussées, n° 69-70, 1994

Firmes globales et territoires : des rapports ambivalents, in M. Savy, P. Veltz (eds) Economie globale et réinvention du local, DATAR, Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1995

A quoi sert la proximité de l'économie ?, in M. Savy, P. Veltz (eds) Economie globale et réinvention du local, DATAR, Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1995

Territoires et relations non marchandes : la face cachée de l'économie, Annales des Ponts et Chaussées, n° 77, 1996

Ressorts du développement économique territorial, in S. Decoutère , J. Ruegg , D. Joyce (eds), Le management territorial, Presses polytechniques et universitaires romandes, Lausanne, 1996

Mondialisation et territoires : une crise du futur, in J. Viard (ed), La nation ébranlée, actes des rencontres de Chateauvallon, Editions de l'Aube, La Tour d'Aigues, 1996

L'économie mondiale, une économie d'archipel, in collectif, Mondialisation au-delà des mythes, Les dossiers de l'état du monde, La Découverte, Paris, 1997

The Dynamics of Production Systems, Territorities and Cities, in F. Moulaert, A-J. Scott, (eds), Cities, Enterprises and Society on the Eve of the 21st Century, Pinter, London, 1997

Temporalités et représentations de l'efficacité : la ville, les territoires, l'entreprise, in M. Gariépy, M. Marié (eds), Ces réseaux qui nous gouvernent, L'Harmattan, Paris,1997

Les villes européennes dans l'économie mondiale, in A. Bagnasco, P. Le Galès (eds), Villes en Europe, La Découverte, Paris, 1997

Une organisation géoéconomique à niveaux multiples, Politique étrangère, dossier Mondialisation et dynamiques régionales, 2/1997

Développement industriel, territoires urbains, économie globale. Quelle marge d'initiative ?, Economie et Humanisme, n° 342, octobre 1997

Temps de l'économie, temps de la ville, in A. Obadia (ed), Entreprendre la ville. Nouvelles temporalités, Nouveaux services, Editions de l'Aube, La Tour d’Aigues,1997

Economia e territori. Dal mondiale al locale, in P. Perulli (ed), Neoregionalismo, Bollati Boringhieri, Torino, 1998

Métropolisation et formes économiques émergentes, in E. Heurgon, N. Stathopoulos (eds), Les métiers de la ville, Editions de l'Aube, La Tour d’Aigues,1999, pp 54-66

.L'autonomie dans les organisations, de quoi parle-t-on ?, in K. Chatzis, C. Mounier, P. Veltz, P. Zarifian (eds), L'autonomie dans les organisations. Quoi de neuf ?, L'Harmattan, Paris,1999, pp 13-24

Les organisations cellulaires en réseau : portée et limites d'une mutation, in K. Chatzis, C. Mounier, P. Veltz, P. Zarifian (eds), L'autonomie dans les organisations. Quoi de neuf ?, L'Harmattan, Paris, 1999, pp 293-314

Mutations socio-productives et crise de la valeur temps, in Collectif, Travail-activité-emploi : une comparaison France-Allemagne, Cahiers travail et emploi, Ministère de l’emploi et de la solidarité, mars 1999, La documentation française , pp 35-43

Temps de travail et efficacité : un lien à repenser in G. de Terssac, D.-G. Tremblay (dir), Où va le temps de travail, Octares, Toulouse, 2000, pp105-117

Les nouveaux facteurs de performance : les entreprises, la mondialisation et le local, in D. Kaisergruber, J. Landrieu (eds), Tout n'est pas économique. Des entreprises qui construisent leur performance, Editions de l'aube, La Tour d'Aigues 2000, pp 21-39

Le travail en réseau : tendances et tensions, in G. Jeannot, P. Veltz (eds), Le travail, entre l'entreprise et la cité, Editions de l'aube, La Tour d'Aigues, 2001, pp 287-300

La crise des hiérarchies : un diagnostic, in O. Coutard (ed), Le bricolage organisationnel. Crise des cadres hiérarchiques et innovations dans la gestion des entreprises et des territoires, Elsevier, 2001, pp 25-31

La sociologie du travail peut-elle encore parler de la technique ?, in A. Pouchet (ed), Sociologie du travail : 40 ans après, Elsevier, 2001, pp 309-321

Tempos da economia, tempos da cidade : as dinâmicas, in H. Acselrad (org.), A duração das cidades, DP&A Editora, Rio de Janeiro, 2001, pp 139-154

City and University in the Knowledge Age, European Journal of Engineering Education, vol. 26, n° 1, 2001, pp 53-62

Organization and competition in a globalized economy, in F-L. Perret, C. Jaffeux (eds), The Essentials of Logistics and Management, EPFL Press, Lausanne, 2002, pp 7-16

Le travail et l’individu au risque des réseaux, in P. Moati (dir.), Nouvelle économie, nouvelles exclusions, Editions de l’Aube, La Tour d’Aigues , 2003 , pp 87-103

L’économie de toutes les mobilités, in S. Allemand, F. Ascher, J. Lévy (dir.), Les sens du mouvement, Belin, Paris, 2005, pp 49-59

L’efficacité par la coopération ouverte, in G. Minguet, C. Thuderoz (dir), Travail, entreprise et société. Manuel de sociologie pour ingénieurs et scientifiques, PUF, Paris, 2005

Entreprises et territoires, entre fragmentation et intégration, in E. Heurgon (dir) Le développement durable, Editions de l’Aube, 2006

Nouveaux territoires, nouvelles mobilités, in P. Rosanvallon (dir) La nouvelle critique sociale, Seuil, 2006 (avec L. Davezies)

Travail, organisation et individualisation, in Wieworka (dir), Les sciences sociales en mutation, Editions Sciences Humaines, 2007

Communications publiées, entretiens, articles divers

Logistique de production, système d'information et transports dans l'industrie (avec Savy M.), communication au séminaire OCDE : "Just-in-Time Transport", Göteborg, juin 1987

Informatique et intelligence de la production, Terminal, n° 39-40-41, 1988

Industrie en réseaux, réseaux dans l'industrie, Génie Urbain, acteurs, technologies, Plan Urbain, 1989

Le transport par flux tendus (avec Savy M.), Les Cahiers Scientifiques du Transport, n° 19, 1989

La construction et l'urbain : un monde de techniques en changement. Architecture et comportement, Lausanne, 1989

Le partenariat industriel : une mise en perspective, Cahiers du Collège des Ingénieurs, Presses de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, 1990

Vers un nouveau modèle d'organisation du travail, Terminal, n° 56, 1992

Les ressorts de la métropolisation, Le débat, n° 80, Gallimard, mai-août 1994

La polarisation spatiale des activités, Le Courrier du CNRS "Villes, Cities, Ciudades", n° 82, 1996

Mutations du modèle productif. Tendances et problèmes, Dossier de l'Institut des Sciences du Travail, n° 15, Université catholique de Louvain, Louvain, septembre 1994

Représentations de l'efficacité, représentation du travail. Travail et valeur du travail dans l'organisation (avec Coninck (de) F.), Performances humaines et techniques, numéro hors série, séminaire ergonomie Paris I, septembre 1994.

Le retour des villes, Sciences humaines, hors série n° 17, juin/juillet 1997

La mondialisation et les entreprises : images et réalités, ENA mensuel, L'investissement international en France, supplément international n° 273, août-septembre 1997

L'archipel des villes et les entreprises, Villes en développement, n° 40, juin 1998

Mutations socioproductives et crise de la valeur-temps, Cahier Travail et emploi, dossier Travail-activité-emploi, Ministère de l'emploi et de la solidarité, La documentation Française, 1999, pp 35-42

Entreprises et territoires : une dépendance accrue, Alternatives économiques, hors-série n° 43, 2000, pp 57-59

Au-delà d'Internet, la nouvelle révolution industrielle, propos recueillis par F. Lemaître, Le Monde, mardi 6 février 2001. Publié également sous le titre La nouvelle révolution industrielle, Travailler est-il (bien) naturel ?, revue du MAUSS., n° 18, La Découverte, 2001, pp 67-70

Entreprise en réseau : de Taylor à Darwin ?, in Le Moniteur du commerce international, supplément au n° 1524, 13 décembre 2001, pp 34-35. Networking Businesses - Taylorist or Darwinian Models ?, 2001, pp 65-66.

Logiques productives et réseaux de transport, Les Cahiers du Conseil, METL-Conseil général des ponts et chaussées, n° 2, avril 2001, pp 24-28

Un espace économique hiérarchisé, Alternatives Economiques, spécial n° 200 La France aujourd’hui, février 2002

Le territoire comme réservoir de ressources relationnelles, Le Moniteur, Spécial aménagement, Edition 2002

La géographie économique française aujourd’hui, Cahiers français, n° 311, novembre-décembre 2002, La documentation française

Entretien avec Michael Storper et Pierre Veltz, Les pièges de la décentralisation, Les Echos, lundi 20 janvier 2003

Ville et mondialisation, entretien, Géopolitique, PUF, N° 81, 2003, pp 37-41

Une « économie d’archipel », entretien, Sciences humaines, numéro spécial n° 2, mai-juin 2003

Grandes écoles scientifiques: un modèle à réinventer, Sociétal, N° 44, 2004, pp 89-95

Big cities and the world economy, Leverhulme international symposium, The Resurgent City, London School of Economics, 19-21 april 2004

Une économie relationnelle, entretien, Pouvoirs locaux N° 61, 2004

Business Services in the Global Economy, Symposium international sur l’avenir des services en Chine, Tianjin, juin 2005

La planète urbaine, La Recherche, supplément « ville et mobilité durable », juin 2006

Interview par T. Paquot, revue Urbanisme, N° 351, novembre-décembre 2006 pp. 66-74

L’Université et les territoires : enjeux d’une redécouverte, 2007

L’université au cœur de l’économie de la connaissance, 2008

Travail et organisation dans le capitalisme hautement connecté, 2008

Science, technique, marché : le grand métissage, 2009

L’économie de la connaissance : de quoi parle-t-on ?, 2009

Conférence à l’ENS Lyon, mai 2009

Investir dans les villes : une priorité, 2009